Le Meeple Bleu

Le Meeple Bleu

Chapitre 3 Un Bruit dans la Nuit

logo.png

 

 

L'équipe progressait rapidement sur le sentier. Le Paladin avait encore pris la tête, prêt à protéger le reste du groupe de son Armure blindée. Le Psion le suivait immédiatement, tentant de ressentir la moindre vibration dans le Flux, qui trahirait la présence des créatures de l'Anathème. Le Rogue venait ensuite, balayant la piste de son regard expert, cherchant à identifier les mouvements des branches et du feuillage non dus au vent. Le Druide clôturait la procession, se demandant s'il devait rappeler ses loups. Ne sachant pas encore comment les évènements avaient décidés de s'enchaîner cette nuit, il préféra finalement conserver son énergie en les laissant en stand-by.

 

Encore sous le choc de leur rencontre du cimetière, Sam et Zak peinaient à tenir la cadence. Au bout de vingt minutes de rythme soutenu, la tête du groupe dut marquer une pause pour ne pas les distancer davantage :

 

    • «  Ça allait , les enfants ? » demanda Grim ?

    • «  Comment est ce que ça pourrait aller ? » répondit abruptement Quinn. Il reprit après une courte pause : «  Je les ai légèrement sédatés à leur insu. Je préfère qu'ils dorment un peu, ça leur évitera de désespérer en attendant notre retour. Et si ça se complique, autant qu'ils n'assistent pas à un autre carnage. »

 

Zak et Sam avait enfin recollé et le groupe pu repartir, non sans que Grim ne se dise que le détachement de Quinn au quotidien cachait en fait une nature anxieuse et protectrice. Disons que l'empathie inhérente à tout Chevalier semblait en fait personnifiée par cet homme.

 

La « promenade » se poursuivit dans un silence sépulcral, ne s'interrompant que pour que les hommes puissent scruter le périmètre. Rien d'autre que le silence étouffant de la nuit, oppressant L'angoisse saisit le groupe devant cette paradoxale forêt semblant vivante mais ne diffusant aucun son. Nul bruissement de branche, nul cri d'animal ne troublaient les ombres mouvantes. Quinn ne faisant pas totalement confiance à ses compétences nouvellement acquises choisit d'activer à nouveau son capteur thermique. Après un test de sécurité et éprouvant toujours des doutes, il préféra se faire confirmer par Echo que les créatures de la Bête et de la Chair apparaissait bien au scanner thermique. A peine rassuré par la réponse, il reprit la route aux côtés de ses frères d'armes.

 

Enfin, le sentier serpenta hors de la forêt et prit fin devant une gigantesque porte en bois. Un puissant projecteur les éblouit à leur approche. Aussitôt les viseurs de leur casques compensèrent l'excès de lumière afin qu'ils gardent une vision claire et nette. Une voix déchira la montagne :

 

    • «  DECLINEZ VOTRE IDENTITE ! » Le claquement sec d'un fusil qu'on arme se fit entendre à la suite.

    • «  Nous sommes les Chevaliers envoyés par le Knight. Je suis le Paladin Al Grimendörfer. Mes compagnons et moi cherchons le professeur Alexoff Verchine. »

 

Des murmures suivirent derrière la porte jusqu'à ce qu'elle s'ouvre enfin sur un groupe composé d'une petite dizaine d'hommes et de femmes armés de fusils de chasse. L'un d'eux s'avança.

 

    • «  Je suis l'homme que vous cherchez. Nous désespérions de vous voir arriver. »

    • « Que s'est-il passé ? » interrogea Sam.

    • « Une attaque éclair, hier soir. Nous n'avons rien vu venir. Aucun signe avant coureur. Nous n'avions aperçu aucune créature rôder, aucun cadavre d'animal mutilé... Ils nous sont tombés dessus comme un orage d'été. Nous n'avions aucune chance face à une telle meute et à une telle sauvagerie. La moitié des villageois a été massacrée, l'autre moitié a été emmenée on ne sait où par des créatures que nous n'avions jamais vu auparavant

    • «  La Chair. » murmura Zak entre ses dents à l'attention de ses camarades.

    • «  Nous ne sommes que 28 à avoir trouvé refuge ici, au monastère. »

 

Le silence s'installa à nouveau sur le groupe. Sam essayait de comprendre ce que tentait de lui montrer Chrom. L'image des 67 cadavres, décomptés par l'IA, devant l'église revenait sans cesse pour être analysée. Après quelques secondes, l'évidence sauta aux yeux même du Rogue. Les créatures de la Bête auraient tout simplement dévorés les corps ou les auraient emmenés pour servir de repas plus tard. Les cadavres de l’église avaient donc, en toute logique, été massacrés par les monstres de la Chair. Preuve en était qu'aucun de ces corps n'avaient été même partiellement dévorés. La conclusion s'imposa d'elle même :

 

    • « Je pense que nous allons devoir faire face à une horde d'infectés... Les villageois devant l'église. »

 

Le trouble s'empara de l'assemblée. Ils tressaillaient à l'idée de devoir affronter des monstres qui étaient peu de temps encore auparavant, des amis et des frères.

 

    • « C'est une chance que nous ayons sortis les enfants de l'église avant que les morts ne se relèvent. » dit Quinn.

    • «  L'église les aurait protégés. » répondit Alexoff. «  C'est un lieu empreint d'art qui bloque les créatures de l'Anathème. C'est pour ça que nos amis cherchaient à l'atteindre. »

    • «  Je ne pense pas qu'une petite église de village aurait pu générer assez d'espoir pour contrer autant de puissance noire. » coupa Grim qui semblait avoir étudié le sujet. Il se tourna vers Quinn pour le rassurer : «  Nous avons bien fait d'emmener les enfants au Raptor. Les modules d'auto défense les protégeront bien plus efficacement. « 

    • « Alors c'est ici qu'ils vont attaquer. » conclut Zak.

    • «  Il faut demander une extraction des civils au Knight. » renchérit Quinn.

    • «  Je m'en occupe . » intervint Grim avant de s'isoler du groupe.

 

Les trois autres Chevaliers examinèrent le monastère, jaugeant la possibilité de tenir un siège. Grim se joignit à eux rapidement confirmant que devant le grand nombre de civils à évacuer, il fallait affréter un Raptor lourd, qui n'arriverait qu'au petit matin. Il leur fallait donc tenir jusque là. Alexoff les rejoignit ensuite avec un paquet volumineux qu'il remit à Grim.

 

    • « Voici ce que vous êtes venu chercher, messieurs . L'astronome, le chef d’œuvre de Vermeer. »

Grim s'en saisit et partit à la recherche d'un endroit sûr où le stocker. Au moins leur mission principale progressait.

 

 

**********

 

 

Zak, Quinn et Grim se positionnèrent au niveau de la porte en Bois, prêts à la défendre par tous les moyens. Leur solution de repli se trouvait une trentaine de mètres derrière eux : l'entrée de la remise du monastère qui correspondait directement avec lui, toutes les autres issues ayant été barricadées. Les hommes avaient été regroupés ici afin d'incarner la dernière ligne de défense alors que les femmes s'étaient réfugiées dans le cellier creusé au flanc même de la montagne, ultime défense qui devrait tenir jusqu'au jour pour leur permettre de survivre. Sam avait quant à lui trouvé son spot sur le toit du bâtiment qui lui offrait une vue dégagée sur le sentier.

 

Alors que le silence s'installait pesamment sur le monastère, les résidents se préparant à l'inévitable, Sam allongé sur le toit entendit du bruit dans la vallée.

 

    • «  Préparez-vous, je les entends arriver. »

 

La tension monta d'un cran mais si les cris des monstres déchiraient la nuit en contrebas, ils n'avaient pas l'air de se déplacer vers la forêt. Sam se redressa tentant d'apercevoir la troupe monstrueuse, malheureusement la nuit était d'encre.

 

    • « Qu'est ce qui se passe ? » grogna Zak .

    • « Je ne vois rien, mais j'ai l'impression qu'ils restent dans la vallée. »

    • « J'arrive ! » Quinn revint vers le monastère au pas de course ? Une fois au pied du bâtiment, il activa et déclencha le partage de sa vision thermique avec Sam.

 

Le Rogue eut alors une vue bien plus nette des évènements. Les créatures avaient à nouveau envahi le village, mais elles avaient l'air de se battre entre elles. Apparemment les monstres de la Bête et de la Chair ne s'entendaient pas beaucoup. Sam qui partageait la scène sur les viseurs de ses camarades, eu soudain le fol espoir que les deux factions s’entre-tuent en les laissant en paix. Mince espoir, rapidement balayé par l'énorme créature qui émergeait du cimetière.

 

    • « C'est elle. » murmura-t-il dans un souffle.

    • « Oui . » confirma Zak.

 

Sa seule présence suffisait à imposer le calme et l'ordre aux autres créatures alors qu'elle traversait le village. A son passage, elles se mettaient toutes en ordre de marche, à sa suite. La troupe sortit du village et s'approcha du sentier. C'est alors que Chrom repassa aux quatre Chevaliers les images de la journée écoulée, s'attardant particulièrement sur les visions de la petite fille.

 

-  «  Chrom, arrête, ce n'est pas le moment. » Grogna Sam.

 

Echo cependant prit le relais, repassant inlassablement les images à Quinn. A nouveau, le trouble s'installa en lui. Le visage de la petite encore une fois irradiait de beauté. Il semblait, tellement parfait... Une véritable œuvre d'art... Et soudain... la révélation :

 

    • «  Sam ! Ils veulent la petite ! » hurla-t-il.

 

La horde bifurqua du sentier empruntant la forêt pour se diriger vers le Raptor. Les créatures furieuses se jetèrent alors à l'assaut du vaisseau. Aussitôt, les système d'auto-défense du véhicule s'activa, fauchant la première vague d'assaillants. Mais les créatures semblaient en nombre infini et, malgré ses boucliers et ses tourelles, le Raptor ne tarderait pas à se faire déborder. Sam, réalisant l'inéluctable, prit les commandes à distance et fit décoller le vaisseau de quelques mètres pour le rendre hors d'atteinte.

 

    • «  Envoie-les à l'Arche de Bucarest ! » lui cria Quinn

    • « Non ! Le système d'armement peut nous aider à tenir le siège. » lui répondit-il.

    • « Non ! C'est trop dangereux pour les enfants. On ne sait pas ce qui nous attends. Le Raptor risque d'être détruit. Sauve-les ! »

 

Sam hésita. S'il désirait lui aussi sauver les enfants, il ne voulait pas se passer de la puissance de feu du vaisseau. Quinn folda son casque et fixa son ami droit dans les yeux.

 

    • « Ne fais pas ça, Sam ! Sauve-les ! Sauve-les ! SAUVE-LES ! »

 

La détresse qu'il apercevait dans le regard du Psion acheva de le convaincre. Aussitôt le vaisseau s'éloigna dans un rugissement de moteurs en direction de Bucarest. Les enfants, au moins, seraient sauvés. Le hurlement des créatures rendues furieuses par la fuite de leur proie fit trembler les fondations du monastère. Elles s'engouffrèrent dans la forêt, prêtes à en découdre. Maintenant que la fillette était hors de portée, le tableau redevenait la priorité de l'Anathème.

 

L'heure et demie qui suivie fut passée dans l'attente et l'angoisse de voir surgir la horde au bout du sentier. Et bien qu'ils s'y étaient préparés, les 4 héros tressaillirent quand enfin elle émergea des ombres forestières. Au moment opportun, Zak déclencha le projecteur, révélant une troupe d'infestés entourant une énorme masse graisseuse. Zak et Sam reconnurent la monstruosité entraperçue auparavant dans les ombres du cimetière. Apparemment les lignes ennemies pouvaient compter sur la présence d'une Abomination . Celle-ci n'était en fait pas très imposante pour une créature de cette espèce, cependant c'était la première qu'ils croisaient de leur vie et elle leur paraissait un géant.

 

Sam profita de l'aveuglement des monstres pour ajuster un premier tir. Un bout de l'Abomination se détacha du reste du corps. Zakkaria invoqua cette fois ses corbeaux qu'il envoya au contact de la troupe ennemi pour les empêcher de charger la Porte. Quinn sentit le Flux monter en lui. Il se concentra sur l'Abomination pour en prendre le contrôle et lâcha un ordre simple : « Tue Horde Anathème. » Elle se retourna alors vers les infectés et d'un geste en envoya s'écraser une demi douzaine contre le flanc de la montagne qui éclatèrent comme des fruits trop mûrs. Grim dégaina ses 2 pistolets-mitrailleurs et tira en rafale, prouvant à tous que lui aussi maîtrisait le style Akimbo.

 

La Horde, bien que réduite, n'en restait pas moins dangereuse. Heureusement le premier assaut des héros avaient laissé les monstres désorientés, leur laissant l'avantage. Sam put ajuster un deuxième tir tout aussi parfait. A nouveau, l'Abomination perdit un membre et fit un tour sur elle-même, se demandant d'où était venu l'attaque. Zak dégoupilla une grenade shrapnel qui fit un véritable carnage au sein de la Horde, la réduisant encore de moitié. Au prix d'une énorme concentration, le Psion put garder le contrôle de l'Abo qui renvoya une poignée d'hostiles se fracasser contre la roche. L'impact fut si violent que des rochers se détachèrent et vinrent s'écraser sur les cadavres, éclaboussant le Paladin qui s'était placé dans l'encadrement de la porte pour lâcher une deuxième salve meurtrière réduisant à néant la horde d'infectés.

 

Le rogue se redressa sur le toit du monastère et ajusta un ultime Tir qui perfora la crâne de l'Abomination. Son hurlement marqua la fin d'un combat qui s'était montré étrangement plus court et aisé que les Chevaliers ne s'attendaient.

 

Les Méta-Armures du Knight étaient décidément des armes formidables. Mais c'était bien eux, les hommes, qui avaient su en tirer le meilleur parti. Un soulagement mêlé de fierté s'empara du groupe alors que les rayons du soleil perçaient l'horizon oriental. Malheureusement l'astre solaire jeta une lumière nouvelle sur la champ de bataille : à perte de vue les cadavres des villageois infectés firent aussitôt disparaître les sourires de leurs visages. Le désespoir s'empara de leur cœur, sentiment nouveau pour certains mais horriblement familier pour d'autres. Les rescapés du monastère purent enfin sortir à l'air libre pour pleurer leurs morts. Les sanglots furent interrompus par le beuglement d'un Raptor lourd qui lança le protocole d’atterrissage dans la cour du monastère. Il était bien plus usagé que le leur et ne portait pas les sigles du Knight. Un véhicule civil avait donc dû être réquisitionné par les Chevaliers à Bucarest. Grim récupéra le tableau ainsi qu'un coffre rempli d'objets religieux. Quinn s'approcha pour en faire un inventaire rapide : triptyques, tableaux sur la crucifixion, croix en or incrustée de pierres précieuses... Un véritable trésor auquel il ajouta la Calice qu'il avait sauvé de l'église avec les enfants.

 

Le groupe monta à bord de l'appareil avec les civils et quittèrent définitivement le monastère et le village de Busteni. Ils retrouvèrent à l'Arche de Bucarest les 2 enfants, Milla et Anton, en bonne santé. Après quelques parlementations avec les responsables de l'Arche, ils purent repartir à bord de leur propre Raptor avec les enfants. Apparemment les civils de l'Arche n'étaient pas très enthousiastes à l'idée de les laisser repartir avec, mais le fait que l'Anathème était à la recherche de la petite acheva de les convaincre.

 

De retour au QG du Knight, un Chevalier de Kay vint récupérer l'Astronome et les trésors . Emmena l'équipe dans une pièce qui s'ouvrit sur ElTius Vendée. Cet homme imposant, il mesurait deux mètres sans son armure, dispensait un entraînement à ses écuyers. Il fit sortir ceux ci le temps du débriefing. Alors qu'il s'était renversé sur son siège, en proie à une certaine perplexité, Kay et Palomidès entrèrent à leur tour. Après des adieux déchirants, Milla et Anton furent remis aux deux femmes qui orientèrent ensuite le groupe vers Gauvain afin de procéder à un check up des IA.


09/05/2018
0 Poster un commentaire

Chapitre 2 Les Nouveaux Frères

logo.png

 

L'équipe pénétra dans le Raptor 30 minutes plus tard alors que les dernières mises à jour de la mission apparaissaient sur leurs lentilles : la mission se déroulerait à bonne distance de la zone de la Bête mais une certaine prudence restait de rigueur toutefois. L'oeuvre d'art à récupérer était le fameux tableau de Johannes Vermeer, L'Astronome, et il devait être rendu absolument intact.

 

Le chef mécanicien du site finit rapidement son inspection avant de les autoriser à décoller :

 

    • «  Votre appareil est prêt au décollage, messieurs... » «  Pas une égratignure... » ajouta-t-il dans un murmure.

 

Sam se mit aux commandes du vaisseau et après avoir respecté le protocole de décollage, fit décoller l'appareil.

 

Deux heures plus tard, ils survolaient l'arche de Bucarest et approchaient du village de Busteni. Le Rogue suivit le protocole en vigueur et survola rapidement le village avant de se poser à 500 mètres environ des premières habitations, au pied de la montagne. Grim examina les relevés du dernier passage du satellite : aucune présence de l'Anathème dans la dernière demi-heure dans le secteur. Chacun défolda son armure alors qu'ils quittaient l'astronef et se dirigeaient vers les maisons. Le groupe progressa ainsi, Paladin en tête, constatant la grande ruine du village. Les maisons en bois en périphérie du village étaient invariablement détruites ou incendiées alors que celles en pierre au centre étaient pour la plupart effondrées. Arrivés sur la place centrale, ils n'avaient croisés aucun signe de vie, humain ou animal. Mis à part son clocher effondré, l'église semblait à peu prêt intacte mais une forte odeur saisit le groupe alors qu'ils en approchaient. Et pour cause : des dizaines de cadavres mutilés jonchaient le sol.

 

Quinn réprima difficilement un haut le cœur alors que Sam pensa avoir perdu à jamais tout joie de vivre. Même Grim, avec son passé militaire chargé, resta ébranlé par ce spectacle. Zak resta muet en inspectant le périmètre afin de s'assurer qu'ils ne couraient aucun danger ainsi à découvert. Grim se ressaisit après quelques secondes et tenta de joindre par radio leur contact. La communication était étrangement mauvaise et quand il réussit enfin à joindre Alexoff Verchine, les fritures rendirent le dialogue incompréhensible. Après quelques minutes d'un dialogue de sourds, la conversation se termina sur un dernier échange verbal : «  Vous... vez nous... joindre... au... ère ». Pendant les 2 heures du voyage, chaque Knight avait fait plus ample connaissance avec son IA.

 

    • «  Wax » commença-t-il. «  Est ce que tu peux retracer le signal d'Alexoff ? »

    • «  Navré, maître, mais le signal est totalement brouillé . »

    • «  Humm... Peux-tu tout de même remonter à sa source ? Que l'on puisse savoir où se trouve Verchine ? »

    • « Navré Maître... »

    • «  Tant pis ! Peux-tu déduire son emplacement d'après ce qu'il a dit ? »

    • «  Selon son dernier échange, je peux déduire que votre contact se trouve soit au cimetière, soit au monastère. »

    • «  Très bien. » Il se tourna vers le groupe, un signe de tête de Quinn lui fit comprendre que leurs propres IA avaient suivi la même déduction.

 

Grim, qui était en train d'analyser la scène du charnier, prit à son tour la parole :

 

-  « J'ai l'impression qu'ils se sont fait attaquer alors qu'ils tentaient de rejoindre l'église. »

 

Quinn renchérit :

 

    • «  S'ils couraient vers l'église, c'est qu'ils fuyaient l'Anathème. »

 

Zak fit le point de la situation :

 

    • «  Il faut trouver notre contact afin de savoir ce qu'il s'est passé ici et de déterminer l'emplacement du tableau. Le tout est de savoir si on tente de le retrouver au cimetière ou au monastère. »

    • «  Il y a aussi une possibilité que des villageois aient pu rejoindre l'église. » le coupa Quinn.

    • «  Alors on se sépare. » intervint Grim. «  Je propose que Quinn et moi allions fouiller l'église en quête de survivants. Zak et Sam se rendront au cimetière, qui se trouve tout près. »

 

Un signe de tête de chacun et le groupe se sépara donc le temps d'enquêter chacun de leur coté.

 

 

 

**********

 

 

Sam et Quinn pénétrèrent prudemment dans l'église. L'intérieur semblait avoir été épargné et avait été réaménagé de sorte qu'un groupe puisse y vivre. Les bancs entravaient les vitraux les plus bas et les restes d'une cuisine de fortune trônait près de l'autel. Quinn activa sa vision thermique mais ne repéra personne à sa portée. Grim et lui progressèrent vers l'autel balayant la pièce de leurs senseurs. Alors qu'ils contournaient 2 corps sans vie, leur regard fut attiré par un objet brillant qui gisait au sol. Un calice finement ouvragé leur renvoyait la lumière d'un cierge renversé. Alors qu'il se penchait pour le ramasser, le Psion stoppa son geste alors qu'un léger chuintement montait à ses oreilles. D'un signe discret, il plaça Grim en couverture et poussa ses investigations un peu plus avant. Son capteur thermique repéra la trace rouge significative à travers la fissure d'un mûr proche. Il fit basculer la porte camouflée en faisant jouer tout son poids sur la stèle et passa prudemment sa tête. Cette nouvelle pièce n'était pas grande mais pleine d'angles morts, il était malaisé d'en faire le tour sans y pénétrer. Malheureusement l'entrée exigüe empêchait Grim d'y accéder à moins qu'il ne folda son Armure. Quinn entra donc seul et se trouva face à deux enfants terrorisés. Conscient de l'image guerrière qu'il leur renvoyait, il folda immédiatement son casque et tenta de les rassurer :

 

    • « Tout va bien les enfants, nous sommes venus pour vous aider. »

 

Le petit garçon devait avoir 5 ou 6 ans quand la petite fille ne devait pas avoir plus de 3 ans. C'était, aux yeux des deux Chevaliers, un véritable miracle qu'ils aient pu échapper à ce carnage. Miracle pourvu sans aucun doute par les 2 cadavres croisés juste avant.

 

    • «  Où sont Papa et Maman ? Bafouilla le petit homme en serrant sa sœur dans ses bras.

 

Grimm crut mourir de chagrin mais Quinn, pressé par l'urgence de la situation, était bien décidé à ne pas travestir la réalité.

 

    • «  Je suis désolé les enfants, mais vos parents sont morts en vous défendant. » Il laissa les cris et les larmes s'exprimer pendant quelques minutes, et lorsque le chagrin et le désespoir firent place à la fatigue, il reprit la parole : «  Nous allons vous ramener en sécurité mais avant ça, il faut que l'on trouve quelqu'un. Est ce que vous connaissez un certain Verchine ? »

 

    • «  Le professeur Alexoff ? Demanda le garçon. Il est parti au monastère avant l'attaque des monstres. »

 

    • «  Oups ! » Gémit Grim.

 

 

**********

 

 

Zak et Al se dirigeaient vers le cimetière, les sens en alerte, prêt à affronter tout danger qui se présenterait. A quelques mètres de leur objectif, deux loups mécaniques surgirent de nulle part et rejoignirent Zak sous l'oeil inquisiteur du Rogue.

 

    • «  Que serait un Druide sans quelques animaux à son service ? » s'amusa le Russe.

 

Arrivés au cimetière alors que le jour déclinait rapidement, ils furent témoin d'une nouvelle scène de carnage. Des cadavres épars sur le portique d'entrée à ceux encastrés dans le sol ou les mausolées, tout n'était que chair sanguinolante et viscères apparentes. Immédiatement les loups de Zakkaria se mirent en position de combat. Sur un geste de leur maître, ils avancèrent vers les ténèbres. Ils hésitèrent cependant avant de partir plus avant lorsqu'une silhouette apparut en titubant au milieu des tombes. Il approcha du groupe dans des râles inaudibles. L'homme était moitié nu et portait une croix à la main. Ni vivant, ni mort, il chargea cependant les loups dans un accès de rage. Une ombre surgit derrière lui et le fit tomber avant que les loups ou les Chevaliers n'aient pu réagir. Alors qu'il tentait de se relever, une gigantesque créature se jeta sur lui et lui fit sauter la tête avant de disparaître dans la nuit. Les Chevaliers novices mirent quelques secondes avant de reprendre leurs esprits.

 

    • «  On n'est pas sensé être à proximité de la zone de la Bête ? » tenta Sam.

    • « Da ! »

    • « Alors qu'est ce qu'un infesté vient foutre par ici ? La zone de la Chair est bien en Asie, non ? »

    • « Da ! Je ne pense pas que le contact soit ici. Aucun être ne pourrait survivre ici. »

    • « Tout à fait d'accord. Retournons à l'église avant que la bestiole n'ait envie de faire sauter quelques têtes supplémentaires. »

 

**********

 

Zak et Sam retrouvèrent Quinn et Grim alors qu'ils sortaient de l'église en tenant les enfants dans leur bras. Le groupe reconstitué se dirigea rapidement vers le Raptor en s'échangeant les informations récupérées. Arrivés à destination, Sam interrogea Chrom sur la localisation du monastère pendant que Quinn installait les enfants à bord :

 

    • « Ecoutez les enfants ! Vous allez rester là un petit moment pendant que mes amis et moi, nous allons chercher votre professeur au monastère. Vous ne craignez absolument rien ici. Le vaisseau est blindé et personne d'autre que nous ne peut entrer. D'accord ? » Il croisa alors le regard de la fillette et fut saisi par la beauté de son visage. Bien sûr, les larmes et la poussière étaient présentes, mais elles ne gâchaient en rien la perfection de ses traits, la pureté de sa peau ou la profondeur de son regard. Le Psion se sentait profondément troublé devant la grâce majestueuse dégagée par cette enfant. Peu importe sa mission, il sut qu'il devait absolument sauver cette petite. Emergeant de ses pensées, il prit congé des enfants et rejoint Zak et Grim qui sécurisaient le périmètre avant de verrouiller le Raptor. Il ne put s'empêcher d'éprouver de l'angoisse en les laissant ainsi, en sécurité , mais seuls.

 

Sam s'avança vers eux :

 

    • « Le monastère se trouve au flanc de la montagne, quasiment à notre verticale. Il va falloir emprunter le sentier qui traverse cette forêt sur trois kilomètre pour l'atteindre. »

 

Les regards se tournèrent vers le-dit sentier qui disparaissait dans la forêt peu amène rendue plus sombre encore par les ombres de la lune. Au vu des évènements récents, aucun n'avait envie de s'infliger cette randonnée. Mais leur envie ne rentrait pas en ligne de compte et Grim le savait bien.

 

- «  En avant ! »


06/05/2018
0 Poster un commentaire

Chapitre 1 Le Chevalier Mystère

logo.png

 

 

 

Jamais les novices n'avaient encore assisté à une telle débauche de puissance brute. Quinn et Sam restaient coit en observant l'armure massive du Paladin détruire les cibles du terrain d'entraînement. Tantôt au fusil d'assaut, tantôt au close combat, toutes les cibles finissaient en morceaux. Il semblait évident que le passé militaire de Grim était d'une aide précieuse dans la maîtrise de son armure. Après quelques minutes de violence pure, Al termina sa session en foldant son armure. Tous les regards convergèrent vers le Chevalier Johanson. L'instructeur avait gardé un visage dur et impassible depuis leur arrivée et la démonstration de Grim n'y avait strictement rien changé.

 

    • « C'est pas mal pour un premier essai, mais il faudra beaucoup vous entraîner pour arriver à un résultat acceptable. »

 

Le sourire de Grim s'effaça aussitôt entraînant également celui de ses collègues.

 

    • «  Je vous rappelle que notre effectif n'est pas extensible à volonté. Nous possédons aujourd'hui, grâce aux efforts de Merlin et de Gauvain, un millier d'armures. Nous ne pouvons nous permettre de les gâcher en les liant à des hôtes incompétents. » Son visage blond et anguleux, marqué de nombreuses cicatrices semblait encore plus dur à ces mots. «  Cependant cette prestation semble assez prometteuse... pour un tour de chauffe. »

 

Un bruit de pas les fit se retourner. Un chevalier en armure défoldée les avait rejoint. Grand et fin, il se déplaçait avec aisance et arriva rapidement à leur hauteur. Un fort accent slave les saisit quand il commença à parler.

 

    • «  Je suis le Chevalier Zakkaria. Messire Gauvain m'envoie rejoindre le groupe des nouvelles recrues. »

    • «  Ah oui ! » répondit Johanson. «  Gauvain m'avait prévenu qu'il m'envoyait une personne supplémentaire. Restez ici le temps que Sam puisse tester les capacités de son armure. »

 

Sam, qui n'avait toujours pas réussi à folder son armure, s'avança d'un pas. Les récentes heures passées sur ce terrain d'entraînement avaient vu défiler les formations d'utilisation de base des Méta-Armures, les cours théoriques avancés sur l'Anathème et certains concepts encore un peu obscurs pour lui. Le cours sur le Flux par exemple avait, évidemment, passionné Quinn sans toutefois arriver à exciter son intérêt. Enfin l'instructeur l'autorisait à pratiquer son art... Sur son signe de tête, il grimpa rapidement en haut du mât d'entraînement et se mit en position. Un tir parfait de soixante mètres effaça la pièce placée préalablement... Il redescendit aussi vite, tenta de folder encore une fois son armure, y réussit cette fois, et afficha son plus beau sourire de victoire.

 

Johanson ne semblait même pas s'être rendu compte de l'exploit et appela finalement le nouveau venu :

 

    • «  Vu que vous avez déjà suivi les formations de base directement auprès de Gauvain, j'aimerai juste vérifier vos aptitudes au tir... Tir à distance standard de 25 mètres sur cible mouvante... Go ! »

 

Zak s'avança prestement et dégaina ses 2 pistolets. Les rookies crurent entendre la foudre tomber alors qu'il vidait ses chargeurs sur les 3 cibles. Johanson énonça immédiatement le bilan :

 

    • « Précision du tir de 78 %. Pas mal du tout, mais il vous faudra du temps et de la pratique pour atteindre un score parfait en style Akimbo. »

 

Zak folda son armure afin de se présenter au reste de l'équipe. Il n'en eut pas le temps. Leur communicateur laissa entendre une voix féminine :

 

 

    • «  Ici le Chevalier Kay. J'appelle en salle de Briefing 3 les Chevaliers Quinnan Derry, Samuel T. Bird, Al Grimendörfer et Zakkaria pour votre première affectation. »

 

    • «  Il semblerait que vous allez être directement plongé dans le bain. » Conclut Johanson en se retirant.

 

 

 

 

Il fallut au groupe un bon quart d'heure pour se repérer, traverser la moitié du complexe militaire et enfin atteindre la salle de briefing 3. Sam attendit le « Entrez » d'usage avant d'ouvrir la porte sur 2 femmes. Le groupe entra dans la pièce et se mit en position d'attente le temps qu'elles terminent leur discussion. Toutes 2 d'une grande beauté, elles dégageaient également une rigueur militaire assumée. La première, en tenue de Knight, écrasait la pièce de sa présence, sous entendant un rôle important au sein de l'organisation. Blonde et de grande taille, elle avait jaugé le groupe d'un regard dur qui aurait ramené le silence dans n'importe quelle classe d'école militaire. La seconde, d'origine africaine, était vêtue d'un tailleur et , bizarrement, semblait dominer la première de sa colère.

 

    • «  C'est d'accord. Mais tu me revaudras ça... » conclut la femme noire en sortant de la salle sans un regard pour le groupe.

 

 

    • «  Messieurs, bonjour. » s'adressa-t-elle aux rookies en s'asseyant sur le rebord du seul bureau de la pièce. « Je me nomme Helena Mac Tavish mais vous m'appellerez Kay, comme tout le monde. Je dirige la section Ogre du Knight chargée de combattre l'Anathème sur son territoire ; Je vous ai convoqué afin de vous confier votre première mission en tant que Chevalier. Je sais que c'est un peu tôt mais comme vous le savez sûrement, notre effectif actif, bien qu'il comporte un millier de membres, nous impose de lancer tôt sur le terrain les nouvelles recrues...

 

Elle marqua un silence qu'elle mit à profit pour croiser le regard des 4 hommes.

 

    • « Néanmoins, nous allons vous permettre de commencer en douceur... Je vous envoie dans le petit village de Busteni, en plein cœur des montagnes du Caucase, en Roumanie. Elle se situe à proximité de l'Arche de Bucarest où vous devrez ramener l'oeuvre d'art que je vous envoie chercher.

 

Pendant qu'elle leur expliquait les tenants et aboutissants de leur mission, les informations indispensables s'affichaient sur leurs lentilles de sorte que lorsqu'elle leur donna le nom de leur contact sur place, Alexoff Verchine, sa photo apparut. Kay conclut son briefing :

 

- «  Vous décollez dans 30 minutes. »


02/05/2018
2 Poster un commentaire

Dies Irae


 

 

 

 

 

Al Grimendörfer scruta rapidement la pièce, identifiant du premier coup d'oeil les issues possibles et les angles morts. Il ne lui fallut que deux secondes pour en faire le tour, et il put ensuite s'attarder sur les deux autres occupants de la salle. Il lui était toujours difficile de refouler les anciens réflexes militaires.... Fort heureusement. Son guide s'approcha des deux étrangers et parla d'une voix claire qui se répercuta sur l'architecture de la salle :

- « Merci de me suivre tous les trois, Maître Gauvain vous attends avec impatience »

 

     Il salua d'un signe de tête rigide ses nouveaux compagnons qui semblaient tout aussi tendus que lui. Ils lui rendirent néanmoins son salut avant de suivre leur guide dans la pièce suivante. Il s'avéra que la pièce qu'ils venaient de quitter, bien que de taille imposante n'était que le vestibule de celle-ci, d'une taille formidable. Depuis une heure maintenant il pouvait apprécier l'architecture britannique à travers cette visite au palais de Westminster et de ses annexes. Le gigantisme du lieu n'était pas sans rappeler certaines pièces du palais de Reichstag qu'il avait pu visiter plusieurs fois au cours de sa carrière. Les modules militaires rajoutés et le mélange des genres qui en découlait, par contre, ne lui rappelait rien du tout.

 

     Après plusieurs minutes à circuler dans ces décors de conte moderne dans un silence cérémonial, un léger chuchotement lui indiqua que les deux autres personnes se connaissaient déjà. Comme le guide ne semblait pas vouloir ralentir le pas, il en conclut que leur destination se trouvait encore à une certaine distance... Le moment idéal pour tenter d'échanger quelques mots entre nouveaux :

 

-  « Très impressionnant ! » tenta-t-il en levant les yeux vers le plafond invisible, ne voulant pas être trop direct.

 

     L'homme roux se tourna vers lui, appréciant le visage dur, anguleux et bienveillant de son interlocuteur. Ses cheveux, sa barbe blonde, toutes deux d'une coupe réglementaire, et ses yeux bleus, représentaient une perfection depuis longtemps révolue mais qui trahissaient son pays d'origine. Son accent ne laissait, lui, aucune place au doute.

 

-  « Allemand ? » demanda l'homme roux. De taille moyenne, ses yeux verts reflétaient la tristesse de ceux qui en ont trop vu et tranchaient avec son apparence juvénile. Une barbe naissante, rousse elle aussi, finissait un visage jeune mais un peu trop terne.

    • « En effet. Irlandais ? »

    • « Presque... Ecossais... je m'appelle Quenan » dit-il en lui tendant la main. Al lui serra avec un sourire :

    • «  Al. » répondit-il simplement .

    • «  Sam » dit le troisième homme en rejoignant la conversation d'une nouvelle poignée de main. Aucun signe physique ne permettait de deviner sa nationalité à part son accent . Il reprit avant qu'Al ne lui demande :

    • « Oui, je suis canadien. »

 

     Le Knight était un véritable melting pot où se côtoyaient toutes sortes de cultures et de croyances...

Avant que la conversation ne reprenne, le guide stoppa. Comprenant qu'ils étaient à destination, le silence se fit pendant que le groupe faisait face au Chevalier qui les accueillait.

 

    • « Bienvenue sur mes terres, amis . » Le jeune asiatique qui s'adressait à eux avait les cheveux hirsutes et l'œil espiègle.

    • « Je suis Gauvain. Chevalier de la Table Ronde et chef de la section Giant du Knight . » Sam et Al se raidirent à son nom, Quenan ne semblait par contre pas plus impressionné qu'il ne l'était face à son guide et regardait alentour à la manière d'un homme égaré.

    • «  La section Giant est responsable de la production, de la réparation et de l'entretien des Méta-Armures et de l'arsenal. » reprit Gauvain. « Vous êtes ici pour un moment important dans la vie d'un Chevalier : la remise de votre Méta-Armure. Les Exploits et les Hauts-Faits dont vous avez fais preuve nous ont permis de dégager un profil pour chacun de vous. Les tests et les entretiens que vous avez passés auprès des Chevaliers de la section Korrigan nous ont permis de les compléter. N'ayez aucun doute lorsque vous vous avancerez vers moi pour recevoir votre dû. L'expérience peut être déroutante mais je vous assure que très bientôt vous ne pourrez plus vous passer d'elles. »

 

     Un mélange de tension et d'excitation parcourut le groupe de rookies. Ces armures étaient la promesse d'une vie nouvelle autant que d'une mort probable.

 

    • «  Quenan Derry !, Merci de vous approcher» Le rouquin s'avança d'un pas inquiet. L'inconnu le terrifiait, lui plus que quiconque. Il se saisit de la combinaison , de cuir lui semblait-il, que Gauvain lui tendait. Elle fut plus facile a enfiler qu'il ne l'aurait cru de prime abord. Dès qu'il eut fini, l'armure se défolda et s'unit à son esprit, diffusant une sensation de plénitude et de bienveillance. Quenan sut alors que son armure et son IA le protégerait quoi qu'il arrive. Cette mission lui était sacrée... Mais il perçut également une volonté telle qu'elle ne laisserait personne, pas même son hôte, interférer avec sa sécurité, quitte à lui mentir voir à le manipuler. La Méta-Armure, parfaite symbiose entre les tissus et la nano technologie resplendissait. Elle était fine et légère, laissant son hôte sans aucune entrave dans ses mouvements. Son viseur semblait un astre... Encore troublé par cette expérience, il laissa sa place au Chevalier suivant.

 

    • «  Al Grimendörfer ! » Encore ébloui par l'armure de son nouvel ami, ils'avança d'un pas décidé mais prudent. Sa combinaison enfilée, l'armure le recouvrit également instantanément. Aussitôt, un besoin impérieux de justice l'envahit. L'Armure l'aiderait à accomplir ce qui est juste, par la négociation ou par l'action si cela s'avère nécessaire. Contrairement à celle de Quenan, elle était massive et imposante dégageant une impression de puissance brute. Al se plaça aux côtés de Quenan admirant les différents modules de son nouveau jouet et s'étonnant de la facilité de mouvement qu'elle ne laissait pas deviner.

 

    • « Et enfin Samuel T. Bird ! A vous mon ami. » Sam qui avait pu assister aux deux remises d'armure était au comble de l'excitation. C'est au pas de course qu'il entra à son tour dans la machine. Aussitôt son sourire fit place à un cri silencieux. L'Armure fouillait son esprit, brûlait de tout connaître de son nouvel hôte et c'était pour lui extrêmement désagréable. Lorsque la douleur passa, il put retrouver un semblant de calme intérieur et il eu la sensation que sa Méta-Armure le comprenait parfaitement... Peut être même mieux qu'il ne se connaissait lui même. Elle semblait ne rien peser et sa cape lui permettaient de se fondre dans le décor. Un peu troublé par ces sensations, il sortit rejoindre ses camarades.

 

     Gauvain se tourna enfin vers le groupe en armure :

 

 

    • « Très bien... quelques précisions messieurs quant à vos Méta-Armures :

      Quenan, vous venez d'acquérir une armure de classe Psion. C'est une des nouveautés du Knight . Peu de personnes ont encore pu l'admirer mais nous avons eu des retours très positifs de nos tests en grandeur nature face aux créatures de l'Anathème. Ses capacités lui permettent de corrompre mentalement certaines créatures grâce au « Flux », le langage des ténèbres qu'elles diffusent sous forme d'onde sombre... Un concept que vous apprendrez très rapidement à maîtriser, j'en suis sûr. Je dois vous dire, « Quinn », que je me suis énormément investi dans la création de cette armure, avec mon ami Dagonnet. C'est pourquoi vous me ferez un rapport détaillé après chaque mission. J'en profiterai pour lui faire un entretien et des mises à jour. Votre Intelligence Artificielle se nomme Echo...À l’origine nous avions programmé un simple assistant... mais au fil du temps, les algorithmes d’IA ont évolué. Les dernières générations ont développé une forme de « personnalité ». Maintenant que vous avez revêtu vos armures, vous avez la possibilité de converser avec vos IA. Croyez moi, Quinn, lorsque je vous dis que vous pouvez lui faire une absolue confiance. Elle prendra toujours les bonnes décisions pour vous protéger, même si vous pourrez parfois penser le contraire. Ayez foi … »

       

    • « Grim... ( les novices apprendront par la suite que c'est traditionellement Gauvain qui choisissait les surnoms des Chevaliers... Sans chercher trop loin apparemment...) Votre Meta-Armure est de classe Paladin. Comme son nom l'indique elle vous permettra d'appréhender l'ennemi tout en vous protégeant vous ou vos compagnons grâce aux champ de force qu'elle peut générer. Votre IA se nomme Wax. Comme tout bon Paladin, elle privilégie la négociation comme première approche. Dans cette optique, nous l'avons équipé d'un détecteur de mensonge dont les résultats s'afficheront en temps réel sur votre viseur. La justice est son idéal... A vous de voir si votre vision de la justice se concorde à la sienne... »

       

    • « Sam... Vous avez revêtu une Meta-Armure de classe Rogue, spécialisée dans la furtivité. Ses modules intégrés lui permettront de se rendre totalement invisible lorsque vous saurez la maîtriser, vous permettant de réaliser les missions d'information, d'espionnage et de meurtres ciblés. Votre IA se nomme Chrom et semble etre très fusionnelle avec son hôte. A vous d'en tirer le meilleur parti.

 

    • «  A présent messieurs, vous allez pouvoir folder vos armures et vous rendre sur le terrain d'entraînement afin d'apprendre à les maîtriser. »

 

     D'une simple pensée, le Psion et le Paladin foldèrent leur armure respective, retrouvant une figure humaine et leur combinaison de cuir. Apres quelques secondes de tentative, Le Rogue leur emboita le pas, toujours en armure.


16/04/2018
2 Poster un commentaire

POM Conan - Game Over

Et voilà...

 

La POM Conan  vient de se terminer et il est temps de faire un (très) rapide débrief du travail accompli.

 

Bilan plutôt positif, bien qu'un peu en dessous de mes prévisions à cause du choix des armes fait en parallèle et d'un déménagement extrèmement énergivore. 

 

J'ai pu accomplir mon premier objectif à la vitesse de l'éclair , ce qui m'a permis d'en rajouter un nouveau... que j'ai lamentablement raté, préférant papillonner au gré de mes envies au final. J'ai quand même réussi à en peindre quelques unes la semaine dernière, histoire de dire que j'aurai aussi bosser en 2017 sur cette POM.

 

 

 

 

 

ET au Final justement , je me retrouve avec ceci:

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

72 figurines plus ou moins bien peintes (avec beaucoup à refaire si un jour je me retrouve à sec niveau stock de figs)

 

Bravo a tous les participants ayant joué le jeu, et merci à Rafounet d'avoir encore tout centralisé...


16/03/2017
0 Poster un commentaire